--

D’enfer

En mai dernier, Eric Morvan, professeur en Math Sup au Lycée Bertan-de-Born de Périgueux, nous a adressé le « strip » présenté infra. Notre collègue écrivait « Voici une très modeste contribution, je ne sais pas si vous avez vu ce dessin qui est paru dans Libération du 13 mai ; je vous l’envoie car j’ai mis un certain temps à comprendre pourquoi il était drôle ; cela me semble un exemple assez rare de blague basée sur un jeu de chiffres au lieu d’un jeu de mot ». Pour nous, non plus cela n’a pas été évident. Mais la difficulté… à trouver ça drôle, largement partagée au sein du Conseil de Pénombre, n’explique pas seul le délai de publication dans La lettre blanche. Nous avons voulu demander l’autorisation de reproduction à l’éditeur concerné. Il s’agit de First Edition (70 rue d’Assas, Paris VIe)… des gens vraiment charmants. Le « strip » - c’est comme cela qu’on dit - est tiré de Dogbert, méthodes ultra secrètes pour diriger une entreprise de Scotch Adams (130 F). Comment vous ne connaissez pas le créateur de Dilbert, dessinateur-sociologue du monde de l’entreprise à l’heure de la mondialisation ? Au dernier recensement, les lecteurs de Scotch Adams sont au nombre de 140 000 000 et même 140 000 001 depuis hier. Allez, pour une fois, faites nombre… Vous pouvez lire aussi Le principe de Dilbert, chez le même éditeur (149 F).
 

 
Pénombre, Janvier 1998