--

L’envol et la chute

Infographie du Point (12 juillet 2002, p.68). Contraste saisissant entre les valeurs qui montent (presque un doublement pour Peugeot, le champion) et celles qui baissent (une perte des quatre cinquièmes, soit une division par 5, pour France Télécom, le cancre). Saluons d’abord la réussite pédagogique : une indication très suggestive de la divergence entre performances extrêmes. Ingénieux et clair.

 Un bémol, toutefois : la flèche ascendante concerne les dix meilleures parmi les 40 valeurs du « CAC40 » (justement désigné ainsi parce qu’il en couvre 40) et l’autre, les dix moins bonnes. Ça donne l’impression qu’il y a deux groupes bien différenciés : les bons et les mauvais. Mais, ça occulte qu’il y en a encore autant entre les deux. En fait, il y a un éventail continu, dont le dessin cache le centre.

 

René Padieu, statisticien

 
Pénombre, Octobre 2002